SUR LA GRAND ROUTE

  •  
  • CYCLE Tchekhov (7/9)

Un rade où il fait juste un peu moins froid que dehors. Des êtres vivent là, se terrent là, en attendant des jours meilleurs. Ils échangent des propos de rien, des paroles de pauvres, des râles de désespérés, des cris minables ou inappropriés. L’un d’eux, ivrogne invétéré, est rejeté par tous, meurtri, dégoûté mais sans violence. On saura son histoire, tragiquement banale, d’homme trompé à la recherche de l’amour perdu. ELLE va passer à proximité, hasard ou destin...

Cette étude dramatique en un acte est le septième spectacle de notre cycle Tchekhov. Écrite en 1885, l’auteur l’a tirée de sa nouvelle "En automne". Elle a été interdite au théâtre durant toute la vie de Tchekhov, les autorités la trouvant "sombre et sordide", et n’a été publiée qu’après son décès.

Ce texte semble écrit, dirait-on, tout exprès pour le théâtre à domicile, tant les voix et les corps ont besoin de la proximité du spectateur pour exister. Il faut être tout proche de la misère pour entendre cette misérable plainte, tout proche de la pauvreté, pour saisir ce pauvre monde enneigé sur la grand route.

Nous arrivons en fin de cycle ! Des neuf pièces en un acte de Tchekhov, ne nous reste à monter que "Tatiana Répina" et "Une noce". Deux histoires de mariage, une comédie et un drame. L’idée nous est venue de les monter ensemble, interpénétrées l’une dans l’autre afin d’en faire un spectacle drôle et tragique qui va clore notre aventure Tchekhovienne, mais dans une salle, cette fois, avec dix comédiens sur scène !


de Tchekhov

mise en scène interprétation Ce spectacle n'est plus en vente.
L'affiche de SUR LA GRAND ROUTE